top of page
Salt Waters_Film Stills_mypixelstory (6).jpg
B. SALT WATERS_landscapes_©mypixelstory (57).JPG

LE CHOC DES CULTURES

En quête d’inspiration, Rudro, un jeune artiste, se rend sur un îlot de mangrove isolé dans le delta du Bangladesh, à une journée de bateau de Dhaka la capitale bruyante et surpeuplée. Accueilli par les pêcheurs locaux et leur chef, Chairman, Rudro enchante les enfants du village et la fille de son propriétaire avec ses jeux et ses sculptures plus vraies que nature. Mais lorsqu’au début de la saison de la pêche, les iIish - le poisson local qui fait vivre la communauté - ne sont pas au rendez-vous, les anciens accusent l' "idolâtrie" de Rudro d'être à l'origine de la malédiction des filets vides. Dans cette contrée du bout du monde, où la mer gagne sur les terres émergées et se confond avec le ciel, une tempête se prépare et des changements brutaux se profilent à l’horizon.

À L'ORIGINE DE L'HISTOIRE

Le Bangladesh est l’un des pays les plus exposés sur la ligne de front du changement climatique, et les communautés traditionnelles des pêcheurs du Delta Sud sont aux avant-postes de ces bouleversements, confrontés à la montée des eaux,  à la modification des saisons de pêches et la diminution des prises. "Mon film explore le choc des cultures rurales et urbaines, à travers un conflit entre la terre et la mer, l'homme et la nature et je voudrais à une profonde réflexion sur nos choix de société entre  tradition et modernité."

"Lors de ma première visite sur les côtes méridionales, je me suis aventuré hors des sentiers touristiques populaires et j'ai marché des kilomètres pour aller à la rencontre des communautés de pêcheurs locaux. Je me souviens les avoir observés, émerveillé : je les voyais pousser leurs minuscules bateaux en bois dans les eaux agitées du Golfe du Bengale. Chaque bateau doit généralement affronter trois vagues : la première secoue légèrement, la deuxième met les nerfs à rude épreuve et la troisième peut faire basculer le bateau. Les bateaux volent ! Je me demandais ce qui poussait les pêcheurs à affronter ce danger jours après jours. Ils sont devenus alors pour moi un sujet de fascination et de préoccupation. Vivant de la pêche des Ilish, leurs moyens de subsistance sont continuellement menacés par les cyclones, la montée des eaux modifiant la salinité des eaux et provoquant l’érosion de la côte. Leurs maisons sont régulièrement ravagées par les grandes marées mais ils se relèvent simplement et retournent pêcher sans se lamenter ni se remettre en question. C’est cet attachement profond à la mer et à leur mode de vie ancestral qui m'a le plus fasciné."

- Rezwan Shahriar Sumit

B. SALT WATERS_landscapes_©mypixelstory (46).JPG

Le poisson Hilsha, appelé "Ilish" en bengali, revêt une importance nationale pour le Bangladesh. Il ne s'agit pas seulement de l'un des principaux aliments de base du pays. Il a également une importance religieuse et culturelle. Les célébrations du Nouvel An bengali doivent toujours commencer par un plat de Hilsha. Cependant, la demande croissante pour ce poisson - populaire dans toute l'Asie du Sud - a exercé une pression inouïe sur les ressources halieutiques. Ce n'est plus simplement le Hilsha qui est menacé, mais avec lui les trois millions de pêcheurs et de travailleurs du secteur de la pêche dont la subsistance dépend directement de cette ressource.

Autrefois abondante dans les 100 rivières du Bangladesh, la production de Hilsha a commencé à décliner dans les années 1970, atteignant un niveau historiquement bas de 0,19 million de tonnes en 2001-2002. Aujourd'hui, elle s'élève à 0,5 million de tonnes. L'utilisation incontrôlée de chalutiers modernes et bateaux usines pour la pêche au Hilsha dans les zones côtières profondes empêche la migration ascendante du poisson. Parallèlement, les changements induits par le réchauffement climatique ont conduit à un appauvrissement progressif des zones de reproduction du Hilsha, réduisant encore davantage leur stock. Le Hilsha, remonte vers les estuaires et les eaux intérieures pour frayer. Le changement climatique amenant une hausse de la salinité des eaux, les conditions de reproduction sont affectées . Ces changements de comportement sont illustrés par le film, où l'on voit des pêcheurs en eau peu profonde souffrir de l'arrivée tardive des poissons.

L'IMPORTANCE DU HILSHA

88.png
91.png
90.png
IEFTA-logo.png
Government of Bangladesh Logo English.png
89.png

© Photos Guy Courtecuisse

bottom of page